Thaïlande : Îles de Rêve, Cocotiers et Changemakers

Tout au long de mon voyage, je me suis imposé un planning relativement chargé pour pouvoir concilier tourisme, rencontre de Changemakers et écriture d’articles. Je ne vous cache pas qu’en Thaïlande, c’était un peu les vacances. Entre les amis et les fêtes de fin d’année, j’ai profité de ce mois de décembre pour me relaxer. Cela ne m’a quand même pas empêché de rencontrer quelques Changemakers particulièrement intéressants…

Savoir Garder Son Humour En Toute Circonstance…

Je devais retrouver une amie à Bangkok pour découvrir la province de Krabi, une zone au sud du pays parsemée d’îles paradisiaques. Après avoir franchi la frontière Laos/Thaïlande, il fallait que j’attrape un train de nuit pour traverser le nord du pays et arriver dans la capitale au petit matin. Sur le quai de la gare, 2 heures avant d’embarquer, j’ai demandé des nouvelles à Aline… « Désolé, j’ai un souci familial, je préfère annuler ». Gloups… Le planning de mes 15 prochains jours venait de tomber à l’eau en une fraction de seconde et j’avais failli grimper dans un train pour 12 h de trajet et traverser la moitié du pays pour rien.

Pas le temps de m’apitoyer, il fallait que je prenne rapidement quelques décisions : 1- Annuler mon voyage en train pour Bangkok, 2- Organiser un nouveau parcours pour explorer le nord, 3- Trouver vite un endroit où dormir car la nuit tombait !

Je suis monté dans un tuk-tuk qui m’a déposé devant un hôtel misérable, éloigné de tout, mais qui avait le mérite d’accepter une réservation de dernière minute. Une fois installé, j’ai fini par consulter mon téléphone. J’avais reçu un message d’Aline : « Mais non, c’était une blague, je viens ! » … J’étais partagé entre deux sentiments antagonistes : du soulagement mêlé à une terrible envie qu’elle se cogne le pied dans un coin de meuble… deux fois de suite… Là encore, pas le temps de trainer, il fallait que je trouve un tuk-tuk au plus vite si je voulais avoir une chance d’attraper mon train…

Heureusement, mis à part cette petite mésaventure, les quinze jours suivants se sont passés sans encombre : visite de temples à Bangkok, exploration de la péninsule isolée de Railay et baignade au milieu des poissons colorés autour de Koh Lanta. Je n’ai pas réussi à en vouloir à Aline trop longtemps car elle avait ramené quelques bouteilles de vin rouge et près d’un kilo de fromages… !

Les Changemakers de Koh Tao

Après le départ d’Aline, j’ai mis le cap sur la côte Est et les îles de la province de Surat Thani. J’y ai retrouvé Yannick, avec qui j’ai traversé une partie de l’Asie, et Ben, un ami venu le rejoindre pour les fêtes de fin d’année. C’est sur la magnifique Koh Tao que j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs Changemakers très impliqués dans la protection de leur île.

Pour aider la communauté à réduire sa consommation de plastique, Shane et Steve, deux expatriés anglais, ont créé « S&S Water ». Il s’agit d’une petite entreprise de distribution d’eau conditionnée dans des bouteilles en verre consignées. Ce service s’adresse aux entreprises, notamment la restauration, et mais aussi aux particuliers. Il faut savoir qu’en Thaïlande comme dans beaucoup de pays d’Asie, l’eau du robinet n’est pas potable. Pour s’en procurer, deux solutions principales existent : acheter de grosses bombonnes de 20L d’eau filtrée ou acheter les classiques petites bouteilles en plastiques…  Grâce à leur initiative, Shane et Steve propose une troisième option, permettant à la population de Koh Tao de s’affranchir du plastique.

De gauche à droite, Shane et Steve, les fondateurs de S&S Water

Depuis la mise en place de ce système il y a près de 3 ans, l’idée a fait son chemin sur l’île et maintenant, même le supermarché local s’est mis à la bouteille consignée pour les concurrencer ! Les deux amis font aussi parti de l’association « Save Koh Tao » dont le but est de sensibiliser habitants et visiteurs au développement durable et à la préservation des ressources de l’île. Shane et Steve ont encore quelques tours dans leur sac. Prochain défi : mettre en place et organiser un mini-centre de recyclage. Affaire à suivre…

Sao, la femme de Shane, aux commandes de S&S Water

J’ai par la suite fait la connaissance de Kirsty, instructrice de conservation des coraux à la « New Heaven Dive School ». Cette école de plongée a développé, il y a plus de 10 ans, un programme très poussé d’enseignement, de recherche et de restauration des récifs coraliens. Elle organise aussi de nombreuses opérations de sensibilisation à la sauvegarde de l’environnement, dont des nettoyages de plage.

Pour terminer l’année et beauté, j’ai rejoint une vingtaine de volontaires pour déblayer un immense tas de déchets accumulés sur une petite crique au nord-ouest de l’île. Cette dernière était recouverte de polystyrène, bouteilles plastique et tongs pour ne citer que les principaux. En près de 3 heures, une centaine de gros sacs poubelles ont été remplis (vidéo ici !). L’accès à la crique se faisant par une longue (très longue) série d’escalier, une chaine humaine s’est rapidement organisée pour pouvoir les évacuer. La tâche était épuisante mais à la fin de la journée tout le monde était heureux du travail accompli !

Cet article touche déjà à sa fin. Je n’ai, malheureusement, pas suffisamment de place pour vous raconter comment Ben a fini aux urgences après le nouvel an… Vous ne saurez pas non plus où se trouve le meilleur Pad Thaï de tout le pays ni comment j’ai failli louper mon avion pour me rendre en Indonésie (petit indice : j’ai découvert qu’il y a 3 aéroports à Bangkok…)

Nouvel An avec Yannick et Ben : Vive la France !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s