Incredible India, Chocs et Changemaker de Choc – Chapitre 2

J’ai poursuivi mon voyage en remontant la côte Ouest de l’Inde. J’ai traversé l’état du Kerala en passant par Alappuzha, la magnifique Venise Indienne. J’ai perdu la notion du temps en restant plus de 5 heures sur un « bateau-bus » local sillonnant les lagunes. Je me suis aventuré au fin fond du Wayanad, le paradis vert et montagneux du pays, recouvert de plantations de thé. Dans ce coin reculé, il était d’ailleurs fortement déconseillé de s’aventurer à la tombée du jour, au risque de se retrouver nez à nez avec une horde d’animaux sauvages (éléphants, léopards, chats sauvages…). Mais plus que ses paysages, la richesse de l’Inde c’est surtout ses habitants et sa gastronomie…

Le Choc Des Cultures

Je ne vous cache pas qu’il m’a fallu plusieurs jours pour m’adapter à la culture et au comportement des indiens. L’erreur du début a été de juger et de me focaliser sur ce qui me choquait en tant qu’Européen : rôts à table (signifiant « Hum ! Ce repas était délicieux »), raclement de gorge (signifiant « humm… ce rat crevé au fond de ma gorge serait-il un début de rhino-pharyngite ?), crachats permanents (signifiant « ah non ! C’est une rhinite), musique à fond sur les téléphones portables, etc. Dur de supporter mes voisins de dortoir très bruyants dont certains avaient l’âge de mes parents. « Monsieur… ? Il est 23h, tout le monde dors, vous avez des écouteurs pour regarder YouTube ?! »

Le crachat de tabac : un sport national

Au bout de deux jours, j’ai cru que je ne tiendrai pas alors j’ai cherché une autre auberge qui serait plus calme. Alors que je m’apprêtais partir, légèrement agacé, le patron m’a retenu : « Reste déjeuner avec nous ce midi, on a préparé à manger pour tout le monde ! ». Mes voisins de dortoir indiens avaient eux aussi cuisiné toute la matinée. Vous n’imaginez pas l’ascenseur émotionnel. Je suis passé de l’envie de me battre avec tout le pays à la honte de ne rien avoir à leur offrir en retour…

Inutile de préciser que la cuisine locale est incroyable. J’ai passé près d’un mois à goûter une diversité prodigieuse de plats sans même savoir ce qu’il y avait dedans ! Depuis le début de mon aventure, j’ai fait en sorte de changer mes habitudes alimentaires, notamment en réduisant ma consommation de viande et en mangeant plus « responsable ». L’inde est un véritable paradis pour les végétariens. Je crois que je n’ai jamais mangé autant de légumes de toute ma vie. Et sans faire la grimace !

Je vous laisse deviner par quoi commencer…

Le meilleur moment restera pour moi la découverte du « thali ». Il s’agit du déjeuner traditionnel indien composé d’une multitude de petites préparations, de l’entrée au dessert, servi sur un grand plateau. Et là, débrouillez-vous pour savoir par quoi commencer ! J’étais très souvent le seul étranger dans les petits restaurants locaux et la première fois, face à ma perplexité devant cette immense assiette, les serveurs se sont relayés pendant tout le repas pour m’expliquer (sans un mot d’anglais) comment manger. A chaque erreur sur l’ordre ou les mélanges, j’étais resservi ! J’ai dû les supplier d’arrêter, à deux doigts de l’indigestion…

Une fois la barrière culturelle passée, l’Inde se perçoit différemment. Des sourires, des attentions, des gens curieux qui viennent discuter, aider mais aussi partager leur repas, leur culture, leurs coutumes. De tout mon voyage, l’Inde est le pays où j’ai ressenti le plus de gentillesse et de bienveillance.

Bombay, Agir Local Pour Un Impact Global

J’ai quitté le sud pour mettre le cap sur Bombay, la deuxième ville la plus peuplée d’Inde avec près de 13 millions d’habitants… J’étais impatient de faire mon premier long trajet en train, le Guide du Routard le décrivant comme une « aventure incroyable ». Bon, j’ai passé les 22 heures de voyages quasiment seul dans tout le wagon… un peu loupé pour les « rencontres inoubliables avec les locaux » !

Rencontre avec l’Incroyable Saurabh Gupta de Earth5R

J’avais ajouté cette métropole à mon itinéraire pour pouvoir rencontrer Saurabh Gupta, le fondateur du mouvement mondial « Earth5R ». Son histoire est géniale. Après avoir voyagé à travers le monde pendant 2 ans et parcouru plus de 50 000 km à vélo, Saurabh a décidé de s’attaquer aux problèmes qui l’ennuyaient le plus autour de chez lui : les déchets et les bidonvilles.

Il estime qu’aucun gouvernement ne peut faire ce que les citoyens peuvent réaliser collectivement. Son idée de base est merveilleusement simple : que chacun s’occupe d’aider à la résolution des problèmes dans un rayon de 3km autour de chez soi. La création de communautés « Zéro-déchet » en est un bel exemple. Commencer par s’occuper de sa maison puis sensibiliser et aider ses voisins, puis les voisins de ses voisins, son quartier, etc.

Avec son programme éco-citoyen « ACT Global », il a permis de rassembler différentes communautés autour de projets locaux. Plus de 35 000 volontaires y participent et les bénéfices profitent à près de 1,2 millions de personnes. Ce programme a d’ailleurs été présenté au Forum pour la Paix de Paris. Si vous êtes curieux, vous pouvez jeter un œil à l’intervention de Saurabh lors de la conférence TEDx de Paris.

Saurabh m’a accueilli dans un café de la ville en m’offrant un sachet des « meilleurs samoussas de tout Bombay » ! Nous avons ensuite passé près de 2 heures à parler de ses projets, à échanger sur nos expériences de voyage et nos points de vue. Saurabh est humble et pragmatique, il a les pieds sur terre et la tête sur les épaules. Son projet fonctionne car il est réaliste, plein de bon sens et à la portée de tous !

Le mouvement « ACT Paris » a été lancé il y a quelques mois. Si cela vous intéresse d’être volontaire et d’agir à votre niveau en participant à ce superbe programme éco-citoyen, n’hésitez pas une seule seconde !

Incredible India

J’ai adoré mon passage à Bombay car j’y ai rencontré de nombreuses personnes formidables : Pierre, un homme d’affaire indien qui est resté discuter avec moi dans un restaurant local ; Sheetal, une actrice Bollywoodienne vraiment incroyable qui souhaite devenir une réalisatrice pas comme les autres ; Pravin, un mec en or, expert en café, qui m’a fait découvrir les meilleurs endroits de la ville.

Il ne me restait plus beaucoup de temps avant de devoir quitter ce fabuleux pays. Je me suis donc lancé vers ma dernière destination : Jaipur. Pour rallier cette ville, je devais de nouveau effectuer une traversée en train de près de 24h. Et ce voyage a été complètement différent du premier… Je suis entré dans mon petit compartiment de 4 places, le sourire aux lèvres, prêt à faire des rencontres intéressantes :

  • Bonjour !
  • … Euh, je suis au téléphone là.

A peine un regard. Waw, la relation avec mon premier voisin commençait mal ! Et elle s’est rapidement dégradée quand il s’est mis à passer des appels en visio avec le haut-parleur. Malgré toute mon ouverture d’esprit, mon humanité et ma bienveillance, je n’ai pas réussi à rester calme. Je lui ai expliqué que si l’on voulait tous les deux survivre à ces 22h de trajet, il allait falloir trouver une solution. Il est devenu tout blanc… Désolé, ce n’est pas quelque chose qui va améliorer la réputation des français ! Quelques minutes plus tard, une famille de 5 personnes en attente de places s’installait avec moi sur ma couchette. Il était 20h, la nuit s’annonçait longue…

J’ai passé mes trois derniers jours à visiter les merveilles de Jaipur : la Ville Rose, le Palais sur l’Eau, Fort Amber, le Palais des Vents… J’ai assisté à mon dernier levé de soleil en Inde depuis le Temple des Singes, un temple hindou que l’on atteint après une demi-heure de marche au milieu d’une foule de macaques pas vraiment farouches !

J’ai quitté l’Inde la tête pleine de merveilleux souvenirs : des sourires, du partage, des discussions passionnantes, des repas magiques et des paysages fantastiques. Il parait que l’Inde, tu l’aimes ou tu la détestes. Je nuancerai en disant « ça dépend des moments » … même si j’en retombais systématiquement amoureux à chaque repas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s