Un Retour Anticipé au Pays…

Après 6 mois de voyage intense à travers l’Amérique Latine puis l’Afrique, j’ai pris la décision de rentrer en France pour faire une pause. J’ai donc quitté Madagascar pour mettre le cap vers… l’île de la Réunion ! Océan déchainé, paysages féériques, communauté de « Changemakers » très active et quelques péripéties : tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette escale un moment inoubliable !

L’Accueil Réunionnais !

A mon arrivée sur l’île, la première chose que j’ai faite c’est un saut chez le fromager du coin pour me préparer un sandwich… Pain frais et fromage local, après 6 mois de sevrage, j’ai failli fondre en larme dans la crèmerie !

J’ai été merveilleusement accueilli par Cecilia (l’amie d’une amie du conjoint de la mère de mon filleul… !) et ses enfants à St André, au Nord-Est de l’île. J’ai eu le droit à la visite guidée de Hell-Bourg, un magnifique petit village perché dans la montagne ainsi qu’à une balade de nuit pour essayer d’apercevoir le fameux Piton de la Fournaise en éruption ! Nous l’avons loupé à quelques minutes près mais rien que pour le pique-nique et une magnifique chute au milieu de la roche volcanique, le déplacement en valait la peine !

Afin de m’aider dans la recherche de Changemakers locaux, Cecilia m’a présenté à ses amis. Nous sommes arrivés juste au moment de l’apéro et j’ai eu l’honneur de déguster les célèbres « Bonbons Piments », spécialité locale dont la recette se transmet de génération en génération. Je ne pouvais pas rêver mieux pour mon arrivée sur l’île !

J’ai quitté l’Est avec un carnet d’adresse bien rempli, en ayant fait de belles rencontres et de magnifiques découvertes.

Salazie!

L’Appel de la Montagne

Le tour complet de l’île est faisable en seulement 4 heures. Un vrai bonheur après les interminables trajets en bus sur les routes abimés de Madagascar. Mais c’était sans compter sur ma chance légendaire et le rythme « détendu » des transports en communs de la Réunion… Après deux correspondances loupées, un retour forcé sur mes pas et une attente interminable, j’ai pu atteindre la ville de St Pierre, au Sud-Ouest de l’île, en 5 longues heures ! J’ai fini par poser mon sac à la « Kaz Auberge Ô PasSage » d’Amélie, l’une des seules auberges de jeunesse de la Réunion. Un petit coin de paradis proche des merveilles de l’îles : petit plage tranquille, cascades de rêve et… Musée du Rhum ! Si vous voulez voir la vidéo du Clean-Up de Cap Méchant avec de monstrueuses vagues de 8 à 10 mètres, cliquez ici.

Mon vieil ami Pierre, en déplacement professionnel sur l’île, m’a rejoint pour un week-end sportif. La dernière fois que je l’avais vu, c’était à l’aéroport de Paris Charles de Gaule pour un voyage au Pays de Galles. Les retrouvailles n’avaient duré que quelques minutes, le temps que je me fasse gentiment expulser de la salle d’embarquement pour un soucis de passeport périmé, un soir de grève générale des transports, à 600km de chez moi… Mais là n’est pas le sujet !

Nous avons décidé de nous attaquer à un trek compliqué mais incroyablement beau du Cirque de Mafate. Histoire de corser le challenge, nous nous sommes lancés relativement tard sur le sentier. Après 6 heures de marche forcée sous un soleil plomb, nous avons réussi à atteindre le célèbre « Gite du Facteur » juste avant la nuit.

Mafate

« Vous êtes sûr que vous avez réservé ici les gars ? Parce que nous sommes déjà complets… »

Après vérification, nous nous sommes rendu compte qu’il nous restait encore 2 heures de marche… Notre refuge avait copié le nom du gîte où nous nous trouvions pour profiter de sa notoriété. Pas très fair-play tout ça !

Un petit camping a fini par accepter de nous accueillir au pied levé mais impossible de dîner. Nous nous sommes rabattus sur l’épicerie du micro-village. Chips, sardines à l’huile, crackers et salade de fruit en conserve : un repas de champion pour « seulement » 40 euros !

Nous avons profité d’une magnifique nuit étoilée, bercés par le doux rythme d’une musique techno qui a duré jusqu’à 5 heures du matin… La femme du boulanger fêtait ses 50 ans. Bizarrement, notre commande de sandwich pour le lendemain midi est passée à la trappe, nous avons donc dû nous contenter d’une baguette encore congelée et d’une vielle boite de pâté. Encore un repas de champion !

C’est dans une forme olympique que nous avons achevé notre randonnée mais rien que pour la beauté des paysages, cela valait vraiment la peine !

Le Repère des Changemakers

La Réunion est un véritable vivier de Changemakers. J’ai eu la chance d’y rencontrer de nombreuses personnes, associations et projets qui font bouger les choses sur l’île.

Margot et sa barquette pleine de plastiques récupérés dans l’estomac d’une tortue (qui se porte bien)

Il y a tout d’abord la superactive Margot, thésarde en biologie marine et membre du « Group Of Experts For Marine Litter And Microplastics » (Groupe d’experts sur les déchets marins et microplastiques). Et quand je dis « superactive », je suis loin du compte !

Margot travaille avec KELONIA, l’observatoire des tortues marines, sur l’impact de la pollution plastique chez les tortues. Ses travaux sont impressionnants et elle sensibilise le grand public sur cette problématique.

Avec l’association « Zéro Déchets La Réunion » , elle a accompagné une quarantaine de familles sur un programme test de réduction des déchets. En l’espace de 4 mois, ils ont réussi à diviser par 2 le poids de leurs détritus tout en réalisant de belles économies ! De quoi faire réfléchir…

Enfin, Margot fait partie de l’association étudiante BEST RUN dont l’objectif est de sensibiliser la population sur respect de la biodiversité. Cette asso réalise de nombreuses journées découvertes mais aussi des nettoyages de milieux naturels. Il y a quelques semaines, ils ont enlevé 1,3 tonnes de déchets à la ravine du Butor ! Ils sont motivés et ont de l’énergie à revendre.

Samuel de EkoPratik et son enceinte Bluetooth du projet Fabricali

Quelques jours avant mon départ, je suis allé visiter « Recup’R », la recyclerie de St Paul qui sert aussi de camp de base aux nombreuses associations de Changemakers locaux. Ce regroupement leur permet d’impulser une dynamique sociale et aussi d’économiser du temps et de l’énergie. Fabienne y veille !

J’y ai rencontré Samuel de « EkoPratik », association responsable de la mise en place des Reparali Kafé, la version Créole du mouvement Repair café. « Arrêtons de jeter, apprenons à réparer », tel est sa devise ! Avec l’aide de bénévoles bricoleurs, vous pouvez remettre gratuitement en état vos objets cassés. En un an, ces ateliers ont permis de sauver 2 tonnes d’appareils d’une fin tragique. Réduction de déchets, économie, sensibilisation sur l’obsolescence programmée, achats durables et responsables, UpCycling, fabrication de fours solaires … Ekopratik est sur tous les fronts !

Je pourrais vous parler des autres projets pendant des heures encore ! Pour vous éviter cette peine, voici un bref récapitulatif des bons plans de la Réunion :

Tristan de Good Bye Plastic et ses éco-pailles en Bambou !
  • Après avoir fait partie de l’opération « Famille zéro déchets » de la Réunion, Tristan a voulu aller plus loin. Il a lancé « Good Bye Plastic » pour proposer aux habitant de l’île des produits éco-responsables à petits prix. Je suis d’ailleurs reparti avec une superbe brosse à dent « zèbre » en bambou. La grande classe.
  • Sur le site web Kelpoubelle Sonia vous explique comment trier vos déchets sur l’île, car « oui », il y a de nombreuses spécificités. Et comme ils sont très actifs dans la famille, sa maman a recensé l’ensemble des acteurs et projets environnementaux de l’île sur le site Cetanou. Une véritable mine d’or !
  • Surfrider, l’association que je ne présente plus est active à la Réunion ! Nicolas s’occupe de la sensibilisation et de l’organisation des nettoyages de plage. Ne loupez pas le Clean Up du Nouvel An !

Ça bouge beaucoup à la Réunion ! Moi qui pensais me reposer tranquillement sous les cocotiers, j’ai été happé par ce tourbillon de Changemakers. A la Réunion comme ailleurs, partout où il y a des problèmes nous pouvons trouver des gens motivés et plein de bonne volonté pour les résoudre.
Un grand grand merci à tous ceux qui m’ont aidé tout au long de cette escale. De superbes rencontres que je n’oublierai jamais !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s