Costa Rica : la Recette du Bonheur – Chapitre 3

Quand Bertrand, le fondateur de « Eko Junto », m’a proposé de passer quelques jours à Jacó, station balnéaire de la côte pacifique du Costa Rica, je n’ai pas réfléchi bien longtemps. En effet, pour me convaincre, il a su utiliser les bons mots : Plages, Surf et Rencontres avec son réseau de « ChangeMakers ». Le meilleur moyen d’allier l’utile à l’agréable ! Une invitation comme celle-là ne se refuse pas…

Jacó, Choco, Croco, Repos… et Beach Clean’Up !

Jaco Beach !

Il faut que je vous avoue quelque chose, je ne vous ai pas tout dit… Le père de Bertrand, Georges, est l’un de mes anciens collègues de travail. Il était de passage au Costa Rica avec sa femme Guilaine pour rendre visite à son fils. Impossible de manquer cette occasion de le revoir !

J’avais rendez-vous dans la matinée, à l’heure du café, dans la maison de Aude et Bertrand à San José, pour effectuer un départ groupé vers Jacó. Pour l’anecdote, j’avais réussi à trouver des chocolatines dans une mini-boulangerie tenue par un compatriote du Sud-Ouest (ne relançons pas de débat CHOCOLATINE/pain au chocolat…). Un vrai bonheur !

J’ai fait les deux heures de route en compagnie de Georges et des deux chiens de la famille. Il a joué les guides touristiques en s’arrêtant sur le pont du Rio Tarcoles où l’on peut voir les plus gros crocodiles du Pays ! Une bonne douzaine de badauds se pressaient sur l’étroit trottoir pour admirer les énormes reptiles en contrebas. Le spectacle était impressionnant… Le pont tremblait au passage des poids lourds, me donnant l’impression de basculer par-dessus la rambarde à chaque fois. Une chute de plus de 10 mètres et une horde de crocos pas spécialement végans… je ne me suis pas attardé !

Ces quelques jours passés en très bonne compagnie étaient vraiment agréables : discussions sur l’environnement, petites sessions surf et cours de Ti Punch (je suis imbattable maintenant), de quoi me préparer pour la suite de l’Aventure !

Pour que je ne reste pas inactif trop longtemps, Bertrand m’avait inscrit à un « Beach Clean’up » (nettoyage de plage) organisé par son réseau de Changemakers : Yorgina de « Jacó Impact » et David de « Karma Tribe ».

La plage de Jacó s’étend sur plus de 4km. Le rendez-vous était donné à 9h et déjà température avoisinait les 30°c. Inutile de vous décrire l’état de mon jolie t-shirt tout propre après les 20 minutes de marche en plein soleil pour me rendre au point de ralliement…

J’ai retrouvé la dizaine de volontaires devant le « SELINA », une auberge de jeunesse plutôt branchée donnant directement sur la plage. Yorgina, l’organisatrice de l’évènement, nous a équipé d’un sac en toile et d’une grosse enveloppe en papier journal. « Mais qu’est ce que je vais faire avec cette grosse enveloppe ?! » Après quelques minutes de collecte, j’ai vite compris. Cette grande et belle plage qui semblait propre était truffée de mégots de cigarettes ! Et une bonne heure plus tard, c’est plus de 1200 mégots qui avaient été ramassés…

Le belle équipe de volontaire pour le Beach Clean Up !

Partant du principe qu’un mégot va polluer 500 L d’eau, on peut considérer que l’on a sauvé 600 000 litres d’eau, soit le volume équivalent d’un quart de piscine olympique ! Cela fait vraiment réfléchir.

Pour lutter contre ce fléau, Yorgina a trouvé quelques idées…

« Jacó Impact », les Milles et Un Projets de Yorgina

Avec Yorgina, la chasse aux mégots est lancée !

Yorgina a créé « Jacó Impact » pour promouvoir les actions qu’elle organise conjointement avec la chaîne d’hôtellerie « SELINA » via le projet « SELINA gives back ». Leur objectif est de proposer des activités gratuites pour la communauté dans de nombreux domaines :

  • l’Education (cours d’anglais, formation gratuite aux métiers de l’hôtellerie avec emplois à la clef, …)
  • l’Art et la Culture (initiation au Surf, cuisine, …)
  • l’Environnement ! (nettoyage de plage, sensibilisations, ateliers de recyclage, …)

Depuis quelques années déjà, Yorgina organise des nettoyages de plages avec plusieurs autres associations. Un nombre incalculable de mégots de cigarettes est jeté sur la plage, ils finiront ensuite leur course dans l’océan. Il s’agit d’ailleurs de la menace la plus importante pour le milieu marin devant la très médiatisée pollution plastique.

Pour sensibiliser les gens à ce problème majeur, Yorgina a lancé le projet « The Toxic Board ». Son but : fabriquer une planche de surf à partir des mégots de cigarettes qu’elle a ramassés sur la plage de Jacó.

The Toxic Board – En cours de préparation…

Pour réaliser cela, le shaper associé au projet est partie d’un vieux longboard hors-service pour lui donner une seconde vie et le transformer en short board. L’intérieur de la planche a ensuite été remplie de mégots et un revêtement transparent a été utilisé pour que l’on puisse les voir. Le résultat est incroyable et ce petit short board, bien qu’un peu lourd (26 kg quand même !), fonctionne à merveille !

Yorgina et sa Toxic Board !

Cette incroyable planche de surf a été présenté lors d’expositions locales. Elle est maintenant exposée au « SELINA Surf Club » de Jacó et elle ne laisse pas indifférent…

Pour poursuivre sa lutte contre les mégots, Yorgina a installé des cendriers sur la zone de plage attenante au SELINA. Elle travaille avec la ville pour que ce projet puisse être développé sur toute la plage de Jacó.

impossible de ne pas les voir ! Plus d’excuse…

Cette femme a mis en place tellement de projets intéressants qu’il est impossible de tous vous les présenter ! Je finirai donc par un dernier. Il s’agit de transformer de vieux t-shirts en tote bag afin de remplacer les sacs plastiques et les distribuer gratuitement à la caisse du Supermarché local. Un premier pas pour les citoyens du Costa Rica qui interdira l’utilisation des plastique jetables à l’horizon 2021.

Yorgina a fait tellement pour la communauté qu’elle a été élue « Mujer Destacada 2019 » (Femme Exceptionnelle 2019) pour la partie environnement par le Canton de Garabito. Une belle reconnaissance pour son immense engagement !

Cerise sur le gâteau, avant que je parte, elle a accepté de partager le secret de sa réussite :

« Il faut toujours rester positif et ne pas hésiter à se lancer dans des projets de volontariat. On pense aider les autres et changer leur vie mais en fait, c’est soit même que l’on aide et que l’on change. »

« Karma Tribe », le Bonheur de Donner

Pour finir mon séjour à Jacó en beauté, David a proposé de m’héberger. J’avais eu l’occasion de le rencontrer lors d’une soirée avec Bertrand et nous avions discuté de son initiative « Karma Tribe ».

David de Karma Tribe!

Ce franco-canadien au grand sens de l’écoute dégage une incroyable aura de calme et de sérénité. Après avoir pas mal voyagé, il a décidé de poser ses valises au Costa Rica et le surf a pas mal pesé sur la balance ! Il y travaille actuellement comme consultant en Environnement.

David a démarré le mouvement « Karma Tribe » il y a 5 ans. Il s’agit d’un site web où les gens peuvent offrir ou demander toute sorte de services. C’est un réseau de personnes qui s’entraident gratuitement, partout dans le monde, « parce que cela fait du bien et qu’à un moment ou a un autre, tout le monde à besoin d’aide pour quelque chose. » Cette communauté regroupe plus de 4500 personnes dans 63 pays ! Il y a quelques mois, David a dû mettre « Karma Tribe » en pause mais les Beach Clean Up sont toujours actifs.

David dans le clip « Make a Change World »

Quand j’ai demandé à David si je pouvais l’inclure dans mon article, il m’a demandé de parler d’une incroyable histoire de Karma. Lors d’une opération de nettoyage de plage, il a rencontré Gary Bencheghib, le réalisateur de vidéos « Make a Change World ». Ce dernier lui a proposé de promouvoir son initiative en réalisant un clip sur «Karma Tribe». David lui a alors parlé de deux autres porteurs de projets au Costa Rica qui méritaient d’être connus :

  • Bertrand de « Eko Junto » – Fabrication de maison avec des briques type « lego » en plastique recyclé dont je vous ai parlé précédemment.
  • Carolina Sevilla du mouvement « 5 Minute Beach Clean Up » – Sur une journée de plage, 5 minutes ce n’est rien. Profitez-en pour effectuer un petit ramassage de déchets. 5 minutes c’est rapide et c’est ce qui fait la différence !

Les vidéos de Bertrand et David ont réalisés plusieurs centaines de milliers de vues, ce qui énorme. Celle de Carolina est devenue virale, elle a atteint aujourd’hui plusieurs millions de vues !

5 Minute Beach Clean Up dans le clip « Make a Change World »

Cette mise en lumière a surtout permis de propulser le mouvement « 5 minutes beach clean up » sur le devant de la scène et a inspiré un grand nombre de personnes, partout dans le monde. En mettant du lien entre les gens, David rend possible des choses merveilleuses. Une très belle histoire de Karma !

Nous sommes partis surfer en fin d’après-midi et David m’a emmené dans un endroit où je n’aurai jamais osé surfer seul : Playa Hermosa, un spot de vagues creuses et rapides où se déroulent les compétitions locales… Et pour monter un peu plus le niveau, David m’a prêté l’une de ses planches, un tout petit Short Board de 6 pieds…

Le spot de Playa Hermosa !

Moi qui avais pris l’habitude de surfer sur des grandes planches bien stables, cette session était l’occasion idéale de tester mes limites dans de grosses conditions ! C’est aussi le but de cette Aventure : sortir de ma zone de confort et avancer. Un orage passait au large, le soleil couchant faisait scintiller l’océan et lui donnait une couleur irréelle. J’ai surfé ma première vague en short board dans un décor féérique. Un très beau moment que je n’oublierai jamais. Merci David !

J’ai poursuivi mon aventure à Monteverde, dans les montagnes du Costa Rica, à guetter les Mygales, discuter Environnement avec des Belges complètement barrées et faire un câlin à un Ficus géant dans la Forêt de Nuages… Pura Vida !

2 Replies to “Costa Rica : la Recette du Bonheur – Chapitre 3”

Répondre à Meeting Changemakers Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s