La Rocambolesque Odyssée d’Aurélien au Mexique – Episode 3

Le but premier de cette aventure est d’aller à la rencontre d’initiatives innovantes pour la préservation de l’environnement. Il est donc temps que je vous parle des « Changemakers » de la région de Mexico… que je n’ai pas rencontrés !

L’éternelle Course contre la Montre !

Adios Puerto Escondido !

Vous l’avez compris, sur cette première étape, je n’ai pas été très performant pour ce qui est de la préparation du circuit ! Je voulais m’accorder un maximum de temps dans la capitale pour pourvoir effectuer plusieurs rencontres. Pas d’autres solutions que de parcourir d’un seul trait les 750 km qui séparent Puerto Escondido de la Capitale. Deux options s’offraient à moi :

  • 19 heures de bus en passant par une zone montagneuse et très sinueuse que la moitié des passagers supportent difficilement (je ne vous fais pas de dessin…)
  • 1 heure d’avion… Une employée de l’auberge de jeunesse a essayé de me corrompre : « Personne ne saura que tu as pris l’avion ! ». Pas très sport…

Après des heures de recherches, j’ai finalement trouvé une 3ème option : 13 heures de bus en contournant les montagnes pour le double du prix. Bonus : une heure de marche sous 35°c en plein cagnard pour acheter le billet en urgence…

Baby shark, baby shark ! (chanson Australienne)

Malgré cette éternelle course contre la montre, j’ai pu me dégager un peu de temps pour profiter du surf à Puerto Escondido. J’y ai d’ailleurs retrouvé Josh, un Australien que j’avais rencontré lors de mon séjour à Tulum, quelques semaines auparavant. Il s’est retrouvé face à un bébé requin à l’endroit même où je surfais la veille… Son dicton favori quand quelqu’un lui demande s’il risque d’y avoir des requins pendant une session de surf : «Trempe ton doigt dans l’eau. Goûte. Si c’est salé, il existe une probabilité pour qu’il y en ait… ». Un grand philosophe ce Josh !

Les Changemakers de Mexico

Avant de partir à l’aventure, j’avais effectué quelques recherches concernant des initiatives made in Mexico. Plusieurs entreprises avaient retenu mon attention :

– PetStar, le géant du recyclage

L’usine de recyclage de PetStar

PetStar est l’entreprise leader du recyclage de bouteilles plastiques au Mexique. Nous sommes loin des petites initiatives locales mais leur approche étant totalement différente de ce que j’ai pu voir en France et en Europe, j’ai eu envie de les rencontrer.

N’ayant pas pu les contacter en amont, mon objectif était de les rencontrer à la maison mère, dans le quartier d’affaires de Mexico. Muni de mon plus beau t-shirt (les joies de voyager léger !), j’ai tenté ma chance le lundi de mon arrivée… qui était un jour férié ! La seconde tentative, le lendemain, s’est révélée payante. J’ai été très gentiment accueilli par l’assistante de direction, puis dirigé vers leur service développement durable.

De nombreux éléments m’ont intéressé :

  • Cette entreprise a su redonner de la valeur au déchet. Son système de collecte est « inclusif ». Je m’explique : PetStar rémunère l’ensemble des collecteurs de plastique qui passent par ses entrepôts, du gros camion aux petits « Pepenadores ». Ces « cueilleurs » vont trier directement dans les décharges ou dans les poubelles urbaines.
Pepenadores de Mexico
  • Des milliers de personnes en Amérique Latine (sur)vivent grâce à la collecte des déchets. PetStar joue un rôle social auprès de ces personnes en essayant d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. L’entreprise leur redonne de la dignité en valorisant leur travail et s’occupe de leurs enfants par le biais d’un programme d’éducation et de santé.
Programme d’éducation des enfants de Pepenadores
  • Elle a lancé un nouveau produit il y a quelques mois :  une bouteille 100% plastique recyclé. En règle générale, sur ce type de produit, seulement 30% de la matière première provient du recyclage. Cependant, je n’ai pas réussi à avoir plus d’information sur ce produit…
Bouteille faite à 100% avec d’autres bouteilles…

PetStar travaille notamment avec Coca-Cola, industriel très décrié pour son impact environnemental, à qui elle fournit ses bouteilles en PET recyclés.

Ces « Supers Compagnies » ont une énorme responsabilité et un rôle majeur à jouer pour la protection de l’environnement. Et si PEtStar était en train d’initier le changement à l’intérieur même du Coca-Colosse… ?

– EcoPlastico Ambiental

Cela faisait déjà quelque temps que je suivais cette entreprise sur les réseaux sociaux. Eco Plastico Ambiental fabrique des plaques en plastique recyclé pour réaliser du mobilier Design. Mais pas que…

Personnellement, j’adore l’idée et je trouve l’esthétique est incroyable ! Je vous laisse juger par vous-même.

Cette entreprise est située à Guadalajara, à environ 6 heures de route à l’Ouest de Mexico. Vous comprenez pourquoi je n’ai pas pu leur rendre visite.

La prise de contact a vraiment été facile et j’ai très vite pu échanger avec Ramon Espinosa, son fondateur et directeur. Il y a trois ans, il a décidé de créer cette entreprise dans le but d’apporter une solution réelle aux problématiques environnementales tel que le réchauffement climatique.

Son raisonnement est simple : pourquoi fabriquer des matériaux neufs et générer des gaz à effet de serre quand on peut recycler les tonnes de plastique que l’on a sous la main ?

L’un de ses challenges est de casser les paradigmes, c’est à dire nos idées préconçues dictées par notre expérience et notre culture, en fabriquant à partir de différents types de plastiques recyclés, des éléments concrets : des chaises, des tables de pique-nique, mais aussi des maisons !

L’inauguration de ce dernier projet était prévue le lendemain de mon départ pour le Costa Rica. C’est avec regret que j’ai dû décliner l’invitation de M. Espinosa.

N’hésitez-pas à jeter un œil sur son site web, le concept vaut vraiment le détour.

Adieu Mexico !

Mon épopée Mexicaine s’est donc terminée dans sa capitale bouillonnante qui compte plus de 120 musées ! J’ai pu errer dans la demeure de Frida Kahlo et déambuler dans les multiples salles du Musée National d’Anthropologie. Pour la petite histoire, j’ai même pu arpenter ses sous-sols encombrés de caisses en bois abritant des trésors d’un autre âge… Tout ça à cause d’une énorme migraine qui m’a pris après seulement ½ heure de visite ! Je crois qu’à peu près tout le personnel du musée s’est occupé de moi, ils ont même insisté pour que je consulte leur médecin. Un grand moment !

L’aventure dans l’aventure fût de prendre le métro pendant l’heure de pointe… Après avoir échappé à une mort atroce sous la charge d’une foule compacte pressée d’aller travailler, la rame a subi une panne dès son départ. Une demie heure sans air et sans pouvoir bouger dans un métro frisant les 35°c est une expérience unique ! J’ai fini par hurler en français quant à la station suivante, des voyageurs ont essayé de monter. Allez savoir d’où vient le fait que les français sont considérés comme des râleurs…

En rose : des zones d’attente et des rames de métro réservées aux femmes et enfants… pour qu’ils ne se fassent pas écraser!

Cette escale au Mexique était une expérience extrêmement enrichissante tant cultuellement qu’humainement. Ce pays regorge de paysages à couper le souffle. La nature y est magnifique et il y a une réelle volonté de la préserver. Que ce soit par des actions de sensibilisation ou par le développement d’innovations, j’ai pu découvrir de nombreuses initiatives visant à préserver notre Planète.

Au Mexique, le changement est définitivement en cours…

Une autre utilisation du sombrero mexicain…

2 Replies to “La Rocambolesque Odyssée d’Aurélien au Mexique – Episode 3”

    1. Merci pour ton message Aquouel ! Les aventures se poursuivent, la rédaction des rencontres incroyables au Costa Rica est en cours… Encore plus d’émotions, d’actions, et d’initiatives pour prendre soin de notre Planète. A très vite!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s