Les Trépidantes Aventures d’Aurélien au Mexique – Episode 1

♪ Mexico, ♫ Mexiiiiiiiiiiiiico… Vous l’avez compris, la première étape de l’Aventure, c’est le Mexique ! En termes d’environnement, il y a un peu de boulot… Pour vous dire, il est plus facile de trouver du Coca-cola que de l’eau potable ! Et je vous laisse deviner où finissent la plupart de ces bouteilles en plastiques…

Bienvenue à Cancun, alias Disney Land Beach…

Après 7h de bus, 8h d’attente et 11h de vol, me voilà (presque) arrivé. Je dis « presque » car j’ai eu du mal à trouver mon logement qui se trouvait en dehors de la zone ultra-touristique. Les chauffeurs de taxis ne savaient pas où c’était (zéro GPS) et les locaux me disaient de ne pas y aller à pied de nuit…

Mis à part un concours de celui qui met sa musique le plus fort et un match de foot improvisé au milieu du resto dans lequel j’essayais de dîner, le quartier n’était pas spécialement tendu.

Pour éviter la foule d’étudiants américains venus se détendre « paisiblement » pendant le Spring Break, j’ai demandé à la patronne de mon auberge où je pouvais aller : « Isla Mujeres, c’est bien plus calme et joli… ».

Isla Mujeres – Zoom pour ne pas voir les touristes avec leur canette de bière à la main…

Joli, c’est vrai. Et contrairement à Cancun, l’accès à la plage ne se fait pas uniquement par les hôtels (oui, oui, on marche sur la tête).

Calme, pas vraiment… On reste sur du tourisme de masse où le maitre mot est « Consommation ».

  • Moyen de locomotion : voiturettes de golfs équipées de moteur de tondeuse
  • Sport National : boire des grandes bières le .. (*bip*) .. dans l’eau

Essayer de trouver des Changemakers parmi cette foule touristique me semblait plus que compliqué. Pourtant je suis sûr qu’il y en avait. J’ai juste croisé un homme qui fouillait les poubelles pour récupérer les cannettes de bière pour revendre l’aluminium.

Cette ville m’a paru dingue, désolé, je me suis échappé…

Tulum et son école primaire internationale

Mirador – Plage de Tulum

Cette petite ville côtière se trouve à deux heures au sud de Cancun. Le tourisme y est aussi très présent mais il reste à échelle humaine. Pour mon plus grand plaisir, c’est le déplacement à vélo qui prédomine ! La ville est petite et les centres d’intérêts sont proches.

Je suis arrivé à Tulum en fin d’après-midi et histoire de découvrir les alentours, j’ai décidé d’aller à pied jusqu’à l’une des plages qui se trouve à 5km de mon auberge de jeunesse. Le trajet est simple, c’est une grande ligne droite qui longe la route principale.

Je commente…?

Le bas-côté était jonché de déchets sur la totalité du parcours ! J’ai passé les 2 heures de balade à me répéter : « ce ne sont pas des déchets Aurélien, ce sont des ressources. Il existe des solutions ». Je ne vous cache pas que le moral en avait pris un coup.

Sur le chemin du retour, je suis tombé sur des panneaux colorés, peints à la main, installés devant une école primaire. Sur ces panneaux étaient inscrits trois solutions au problème de pollution plastique : « Reduce Consumption, Reuse Resolution, Refill Revolution » (Réduction de Consommation, Résolution de Réutilisation, Révolution du Re-remplissable).

En voilà de bonnes idées!

L’objectif était de sensibiliser l’ensemble des gens passant devant l’école (et cette zone est très passante !). Pour ma part, ça m’a redonné le sourire et foi en l’humanité !

Deux jours après, j’ai rencontré la directrice et plusieurs professeurs de la Tulum International School. Parmi eux, Kaitlyn s’occupe de l’éveil environnemental de la vingtaine d’enfants qui y sont scolarisés. Cette école s’est engagée dans une incroyable démarche zéro déchet. Les repas et goûters sont préparés sur place pour éviter les aliments emballés. Une fois par mois, les enfants et leurs parents peuvent venir faire le plein de produits en vrac, comme le savon. Que du rechargeable ! Difficile pour les parents de passer au travers… il parait que les enfants sont terribles pour ça !

Au fond de l’école, il y a une mini ferme avec des poules et même une truie, Carmina, qui adore les gratouilles !

Les enfants, c’est la Clef !

Je suis revenu quelques jours plus tard pour discuter avec les enfants et leur expliquer le but de mon Aventure.

L’histoire des sacs plastiques déguisés en méduses

Il y a eu des « Ohhhhhhhhh » horrifiés quand je leur ai parlé de mon enfance et des grosses pollutions plastiques dans la baie de Saint Jean de Luz.

Il y a eu des « Ahhhhhhhhhh » de surprise et étoiles dans les yeux quand je leur ai dit que l’on pouvait transformer les bouteilles plastiques en maillot de bain ! La photo du Boardshort Lastage de toutes les couleurs à fait son effet !

Le meilleur moment restera pour moi la magnifique question d’une petite fille : « Monsieur, est-ce que l’on peut aussi transformer les bouteilles plastiques en robes ? ». Une heure après, je souriais encore !

Nous sommes ensuite partis en petits groupes collecter les déchets plastiques aux alentours de l’école. J’ai eu l’impression de me retrouver en plein dimanche de Pâques pendant une chasse aux œufs en chocolat ! Impossible d’arrêter les enfants. Ils étaient partagés entre la joie de réaliser une bonne action et l’agacement de trouver autant de déchets…

La chasse aux « trésors » !

Je me souviendrai toujours de la conclusion que Kaitlyn a faite aux enfants, à la fin de cette opération : « Les gens qui jettent les déchets dans la nature ne savent pas ce qu’ils font, ce n’est pas vraiment de leur faute car personne ne le leur a expliqué. C’est à vous de leur apprendre pour qu’ils ne le fassent plus. »

L’éveil des consciences sur l’importance de la sauvegarde de l’environnement prend de plus en plus de puissance. Les plus jeunes y sont très sensibles et s’engagent massivement. Il y a notamment l’exemple de Greta Thunberg, l’adolescente Suédoise, qui a lancé le mouvement de grève pour le climat, tous les vendredis. Les enfants de la Tulum Internationale School y ont eux aussi participés. Ils ont mené une campagne de sensibilisation devant les portes de leur école !

Avec la WaterFamily, j’ai appris qu’un enfant peut sensibiliser 7 adultes. Des quelques histoires que j’ai pu entendre, ils sont aussi capables de vous faire la morale en plein milieu d’un supermarché car vous n’achetez pas les bons produits éco-responsables…

Les enfant, c’est la Clef!

8 Replies to “Les Trépidantes Aventures d’Aurélien au Mexique – Episode 1”

  1. Super Aurelien! Chapeau pour ce que tu fais, je culpabilise un peu plus chaque jour ce qui a le mérite de me faire avancer dans ma façon de consommer. Merci à toi

    J'aime

    1. Salut La Bee! Merci beaucoup pour ton message. On a tous plein d’efforts à faire et moi le premier! Ce voyage me permet de remettre mes habitudes à zéro, ce n’est pas tous les jours simple mais c’est aussi ça le challenge! C’est génial que tu y sois toi aussi sensible. Merci beaucoup pour ton soutien, on va y arriver! La bise

      J'aime

  2. Coucou Aurélien c est Sylvie la maman d ‘Anthony c est magnifique ce que tu fais et surtout partage tes émotions et tes colères.
    Il faut des images pour choquer, il faut pensez à Nathan et tous les enfants qui vont payer nos abus.
    Merci pour eux.

    J'aime

    1. Merci Beaucoup Sylvie, c’est vraiment gentil! J’essai de sensibiliser un maximum de gens, sur place mais aussi par le biais d’internet. Il faut rester positif, il y a partout de très belles initiatives et des gens motivés pour améliorer les choses. Encore merci pour votre soutien!

      J'aime

  3. Salut Auré, première escale du périple et déjà beaucoup de boulot de fait notamment avec les marmot ;=). L’avenir s’ éclaircit… Merci pour nous monsieur !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s